Atelier d’écriture et de communication

Bienvenue sur mon blog

 

Bienvenue sur le blog de l’atelier d’écriture de Graz 10 juin, 2011

Classé dans : Non classé — chomel @ 14:52

Textes écrits du 6 au 10 juin, à Mariatrost (quartier de Graz), par les participants (jeunes Autrichiens de 17 ans, en 3ième ou 5ième année de français) avec  la complicité d’Alexandra Dämon et de Christian Rodier.

 

 

Métiers imaginaires ou pas encore connus

Classé dans : Production — chomel @ 14:48

Un mangeur de peur a pour tâche de libérer les gens de leur peur. Il suce les têtes des personnes avec sa bouche et mange toutes les cellules de la peur. Les gens sont hypnotisés par une musique très lente, c’est comme une anesthésie, ils ne sentent rien.

Les études durent six ans. Pendant la formation, il apprend à sucer sans blesser les personnes. Il doit suivre des cours de biologie, chimie, psychologie, physique et musique. Les qualités qui on doit avoir pour devenir un mangeur de peur sont : la patience, le calme, avoir l’air positif, le flegme et il doit bien digérer la peur. Quand on finit la formation on gagne entre 2000 et 3000 euros par mois.

Le mangeur de peur le plus célèbre est également l’inventeur de cette méthode. Il s’appelle Franz Mange et est mort en 2001. Il a donné son nom au métier. Franz Mange a aussi fondé un institut qui se trouve à Eze. Pour le moment, y travaillent plus de 500 personnes. Le chiffre d’affaires annuel s’élève à 3 millions d’euros par an. (Isabella, Laura)

 Mangeur de peur

Un mangeur de peur aide les personnes qui ont beaucoup de peurs. Il prend les peurs de ses clients en lui-même et les assimile. Le client ne sent plus les peurs mais quand même il peut en parler.

Pour pouvoir devenir un mangeur de peur, il n’est pas nécessaire d’être en forme physiquement mais on a besoin d’un esprit très fort qui peut supporter beaucoup de peines. On doit aussi être à la hauteur pour parler avec les personnes.

Pour devenir un mangeur de peur, on doit faire un apprentissage pour apprendre la psychologie à l’université et, après, une formation spéciale dans une maison de santé.

Le mangeur de peur le plus célèbre c’est Thomas Laville. Il est né dans un petit village dans l’Amérique en tant que fils de buveur. Quand il avait 16 ans, il a guéri son père et l’a aidé à devenir un homme sain. Quand il avait 21 ans, il a ouvert sa clinique pour aider d’autres personnes.

 

Le mangeur de peur

Un aspect du travail du mangeur de peur consiste à libérer les enfants de leurs cauchemars. Pour ça, il se glisse dans les chambres des petits et embaume leurs coussins avec une mixture de vanille et de fraises. Ainsi, il crée une ambiance assez agréable pour qu’ils se sentent à l’abri. En plus, il s’occupe de ceux ayant besoin d’aide, qui se trouvent dans une situation insupportable dont ils ne peuvent pas se sortir.

 L’ENSMP (l’école nationale supérieure des mangeurs de peur)

C’est très dur de devenir un mangeur de peur. Les qualités les plus nécessaires sont de disposer d’un grand cœur et de savoir s’y prendre avec les sentiments négatifs des autres. Il faut qu’on mette beaucoup d’efforts pour apprendre les pratiques et les secrets de ce métier. C’est la raison pour laquelle l’éducation prend un minimum de 10 ans. Malgré tous les efforts des mangeurs, il n’y a aucune garantie de réussite. C’est très difficile d’accepter le fait qu’on n’arrive jamais à enlever la peur et le chagrin de chacun.

La superstar des mangeurs de peur

Fleureuse Bonheuse est connue partout au monde.  Les enfants chuchotent son nom le soir, pour s’assurer qu’elle leur rendra visite. 

 

 

Encyclopédie absurde

Classé dans : Production — chomel @ 14:46

Coccinelle

C’est un petit coléoptère, qui ne semble pas dangereux et sage, mais ce n’est que pure façade. Il n’est pas tombé de la dernière pluie. Quand il attaque en essaim, il devient un prédateur. Tout le monde pense qu’il est un herbivore, mais c’est l’inverse qui est vrai. Il mange de la viande comme un dieu.

Généralités :

  • Tous les jours, ils doivent faire la sieste, sinon ils sont punis par l’animal de tête.
  • Ils doivent renouveler les points noirs sur leur ailes, parce qu’ils disparaissent chaque nuit.
  • On raconte que ces animaux meurent quand ils ne se reproduisent pas.
  • Ils sont dans l’impuissance de tenir quelque chose en main, parce qu’ils n’ont pas le sens du toucher. Par exemple, quand ils ont soif, ils doivent utiliser une pompe à essence.
  • Toutes les coccinelles sont musiciennes, mais aucune n’a jamais appris à jouer d’un instrument.
  • Ils aiment lire des policiers.

Il y a 10 ans, un événement terrible a bouleversé la ville. Une guerre civile lourde de conséquences s’est passée entre les coccinelles du Sud et des coccinelles du Nord. Les deux peuples ont lutté pour un arbre qui se trouvait sur la frontière. A cause de la longe durée de la guerre, l’arbre a été détruit. Ils ont terminé de combattre parce qu’il n’y avait plus de raison de se disputer. (Isabella, Laura)

 

Pegasus

C’est un cheval qui ne voulait pas mourir et comme ça il est devenu un ange. Mais les mauvaises langues disent que Pegasus était un ange qui n’a pas obéi à son supérieur qui l’a maudit. Mais c’est sûr qu’il aide les humains et avant tout les chevaux. Personne ne sait où il habite parce qu’il va avec les dieux des vieux Grecs, ainsi il n’habite pas dans un lieu plus de deux jours.

·         On dit qu’il brique ses ailes au moins cinq fois par jour et plus quand il a le temps.

·         Soi-disant il a peur des écureuils mais il n’y a pas de preuve parce qu’il disparait toujours avant leur apparition.

·         Un nain dit qu’il a vu Pegasus dormir et qu’il ronflait.

·         Pegasus boit seulement du Whisky de l’Irlande. Personne ne sait comment il peut voler tout droit ou même se battre.

·         En général, il apparait à des jeunes femmes mais quelquefois aussi avant les exécutions capitales.

·         On dit qu’il aime vraiment faire la course contre des avions.

Avant qu’on ait commencé à écrire des livres, Pegasus a exterminé la Chimère et la bûche des Amazones. Pendant quelques siècles, il était le héros des Grecs mais au Moyen- Age il avait beaucoup d’ennemis qui pensaient qu’il était un cheval du diable parce qu’il avait des ailes.

 

Le raton laveur

Le raton laveur appartient aux ours spéciaux. Il ne ressemble à aucun habitant de la forêt. Il dispose d’un caractère un peu paresseux mais aussi honnête et serviable. Toujours le dernier qui apprend les nouvelles. Son meilleur ami, c’est le porc-épic qui est le plus désordonné de la forêt. Malgré son nom permettant de penser qu’il s’occupe de tout le linge des animaux, sa préférence n’est que les robes des filles uniques.

Généralités

  • Les ratons laveur ne vivent pas en bande, mais ils mènent une vie sociable.
  • A minuit ils adorent prendre un bain très abondant avec assez de shampoing et parfois trop de mousse alors toute la forêt est couverte de bulles de savon.
  • Chaque année le concours du plus beau château de sable est gagné par l’ACCSRS       (l’Association des constructeurs de châteaux de sable des ratons laveurs).
  • La musique classique, surtout Tchaïkovski (dont ils sont très amoureux) leur donne l’envie de danser sur les sommets des arbres. Au printemps, il y a même des spectacles organisés pour présenter ce qu’ils ont répété pendant l’année.
  • Leur seule phobie, ce sont les écureuils, qui leur font constamment des entourloupettes.

 

 

 

Quelqu’un quelque part (Henri Michaux) (1)

Classé dans : Production — chomel @ 10:25

Quelque part quelqu’un lit «Le Seigneur des anneaux«.

Quelque part quelqu’un regarde un chat qui mange une souris.

Quelque part quelqu’un marche vers un restaurant très connu.

Quelque part quelqu’un veut passer son permis de conduire.

Quelque part quelqu’un est parti à Marseille pour passer des vacances.

Quelque part quelqu’un a pris le métro pour aller chez son amie.

Quelque part quelqu’un a rangé sa chambre parce que ses amies lui rendent visite.

Quelque part quelqu’un est parti de sa maison pour rendre visite à sa grand-mère.

Quelqu’un son frère habite en Afrique où il est médecin.

Quelqu’un a parlé à son prof pour demander un livre.

Quelqu’un voulait me donner un conseil.

Quelqu’un est parti de sa maison pour faire les courses.

Quelqu’un a fait de l’alpinisme pendant dix ans.

Quelque part quelqu’un a décidé de monter sur une montagne.

Quelque part quelqu’un écrit des sottises.

Quelque part, quelqu’un est désespéré à cause d’un interrogatoire mauvais.

Quelqu’un est en train de dormir.

Quelqu’un a un frère qui aime bien faire la cuisine.

Quelque part, quelqu’un est un chat qui va sur la clôture et cherche un autre chat.

Quelqu’un est tombé amoureux et ne peut pas arrêter de sourire.

Quelqu’un est un vieux illettré qui apprend à lire.

Quelque part, il pleut.

Quelque part, quelqu’un rêve à la plage dans toutes les couleurs.

Quelqu’un est brun et a une meilleure copine qui est danseuse.

Quelque garçon essaie de collectionner des étoiles dans une boite parce qu’il veut les donner en cadeau à sa mère.

Quelqu’un, elle est triste et pleure l’amour.

Quelque part, une famille fait un tour à vélo.

Quelqu’un est un cuisinier dans un McDonald et fait  des hamburgers.

Quelque part, quelqu’un, elle essaie de fuir son train-train-quotidien.

Quelqu’un est un enfant en jouant avec une balle.

Quelqu’un est une jeune fille qui a reçu une rose de son ami.

Quelqu’un est une dame âgée qui se promène dans un champ de coquelicots.

Quelque part, quelqu’un est désespéré à cause d’un interrogatoire mauvais.

Quelqu’un est en train de dormir.

Quelqu’un a un frère qui aime bien faire la cuisine.

Quelque part, quelqu’un est un chat qui va sur la clôture et cherche un autre chat.

Quelqu’un est tombé amoureux et ne peut pas arrêter de sourire.

Quelqu’un est un vieux illettré qui apprend à lire.

Quelque part, il pleut.

Quelque part, quelqu’un rêve à la plage dans toutes les couleurs.

Quelqu’un est brun et a une meilleure copine qui est danseuse.

Quelque garçon essaie de collectionner des étoiles dans une boite parce qu’il veut les donner en cadeau à sa mère.

Quelqu’un, elle est triste et pleure l’amour.

Quelque part, une famille fait un tour à vélo.

 

 

 

 

Quelqu’un quelque part (Henri Michaux) (2)

Classé dans : Production — chomel @ 10:23

Quelque part quelqu’un joue de la guitare. Il est assis dans le jardin avec ses amis et ils chantent ensemble.

Quelqu’une se sent seule.

Quelqu’un est triste parce que sa mère est morte.

Quelque part quelqu’un travaille sans faire de pauses.

Quelque part, il fait chaud. Quelqu’un se baigne dans la mer.

Quelque fille a fait connaissance d’un garçon et est tombée amoureuse. Mais ailleurs, un garçon s’est séparé de sa petite amie.

Quelque part une fille et un garçon regardent le ciel ensemble. Ils voient des étoiles et la lune. Ils sont heureux.

Quelque part un bébé est né. Quelqu’un commence à changer sa vie.

Quelqu’un joue à des jeux vidéo.

Quelque part quelque chose est tombée par terre. Mais personne ne l’a remarqué.

Quelqu’un est danseur et apprend une chorégraphie nouvelle.

Quelqu’un est sportif et passe ses bornes.

Quelque part quelque se souvient – quelqu’un a des souvenirs heureux.

Quelque part quelqu’un suit une autre personne

Quelqu’un pleut

Quelqu’un rit

Quelqu’un est riche à cause de ses parents

Quelqu’un est pauvre et doit souffrir de la faim

Quelque part quelqu’un écrit beaucoup de chansons

Quelqu’un vole de l’argent pour s’acheter une voiture

Quelqu’un dort dans son lit et quelqu’un sur un carton

Quelqu’un se bat avec quelqu’un d’autre

Quelque part quelqu’un est très courageux

Quelqu’un fait des choses mystérieuses

Quelqu’un est pensif

Quelqu’un meurt pendant que quelqu’un naît

Quelqu’un travaille dur

Quelqu’un n’a pas de famille

Quelqu’un cherche l’amour et quelqu’un cherche soi-même

Quelqu’un fait de la musique et quelqu’un écoute de la musique

Quelque part quelqu’un peut savoir tout cela

Quelqu’un s’est perdu dans une grande ville et ne peut pas trouver sa maison.

Quelqu’un a faim et n’a rien à manger,

Quelqu’un travaille lentement et aime être paresseux.

Quelqu’un est petit et joue dans un jardin avec les fleurs.

Quelque part quelqu’un ressemble à un lapin qui est toujours vigilant.

Quelqu’un est content pendant que l’autre est triste.

Quelque chose quelque part est vielle et fatiguée mais elle ne veut pas être remplacée.

Quel qu’un a couru et couru et en riant il est arrivé à la fin.

Quelqu’un mange des olives grandes et vertes quelque part.

Quelqu’un achète une robe trop chère.

Quelqu’un sa mère se suicide quelque part.

Quelque part un homme ne réussit pas à voler une voiture.

Quelqu’un plante un arbre dans l’espérance qu’il va pousser.

Quelque part une jeune fille se maquille pour plaire à quelqu’un.

Quelqu’un ne veut pas que son père la trouve.

Quelque part il y a quelqu’un qui veut faire quelque chose.

Il y a quelqu’un qui m’attend quelque part.

Quelqu’un son espoir disparaît à ce moment.

Quelque part un sac de riz se renverse.

Quelqu’un son chien aime manger des bananes.

Quelqu’un son père a une maison qui a 10 ans.

Quelqu’un veut acheter un souvenir pour faire plaisir à sa mère.

Quelqu’un il veut partir au Brésil.

Quelqu’un ne veut pas manger.

Quelque part quelqu’un nage.

Quelque part quelqu’un aime faire la cuisine.

Quelque part quelqu’un fait le ménage.

Quelque part quelqu’un sa sœur écrit son devoir.

Quelqu’un écoute de la musique.

Quelqu’un sa voiture passe à midi.

Quelqu’un son dictionnaire est vieux.

Quelque part quelqu’un regard la télé.

Quelque part quelqu’un boit un verre d’eau.

Quelqu’un frère préfère les pommes verts.

Quelqu’un aime faire de l’équitation.

Quelqu’un a installé un nouveau programme à l’ordinateur.

 

 

Raconter un court-métrage en 5 lignes avec un acromonogrammaticum

Classé dans : Production — chomel @ 10:21

Le court-métrage traite d’un garçon s’appelant Martin et son frère paralysé Basile qui doit rester à la maison toute la journée. En conséquence, Martin veut aider son frère et cela devient possible quand Martin trouve un homme qui peut faire bouger chaque objet, et voir des œufs invisibles même. Evidemment, Martin y emmène son frère et l’homme lui donne un film qui bouge les pieds de Basile et à la fin on regarde les deux frères contents courir dans un pré mais le Manitou disparait.

 Il y a un garçon, Martin, qui a un frère qui ne peut pas marcher et a cause de cela, il faut s’occuper de lui tout le temps. Sensationnellement, Martin trouve un vieil homme qui peut tout faire bouger, par exemple un sac. Certainement, Martin pense qu’il peut aussi faire marcher son frère et il l’emmène chez cet homme. Enfin, l’homme arrive à accomplir un miracle.

Il y a un enfant qui s´appelle Martin et, un jour, il découvre le magasin du Manie-Tout qui dit qu´il peut tous faire bouger. Rapidement il rentre pour amener son frère qui est dans un fauteuil roulant. Très vite le Manie-Tout le guérit. Tandis que les garçons courent, le Manie-Tout disparait.

Martin, un jeune garçon découvre qu’un vieil homme peut faire bouger des choses différentes. Soudain il a l’idée que cette personne pourrait aussi aider son frère paralysé. En l’emmenant chez lui, l’homme fait un truc qui lui permet de marcher.

Il y a un garçon, Martin, qui a un frère qui ne peut pas marcher et à cause de cela, il faut s’occuper de lui tout le temps. Sensationnellement, Martin trouve un vieil homme qui peut tout faire bouger, par exemple un sac. C’est pourquoi Martin pense qu’il peut aussi faire marcher son frère et il l’emmène chez cet homme. Enfin, l’homme arrive à accomplir un miracle. (Laura)

Un garçon, qui s’appelle Martin, est en train d’aller à l’école quand il s’arrête pour regarder par la fenêtre d’un atelier. Rentré à la maison, il remarque y avoir oublié son cartable et ainsi, il revient. Tout à coup, il apprend que l’homme a un talent spécial, il sait faire bouger des objets féériques. Son frère Basile et lui rendent visite à l’homme en espérant qu’il pourra faire marcher Basile qui est assis dans une chaise roulante. En croyant que ça fonctionne, l’action change et on apprend que cela ne représente qu’un rêve.

 

 

Un moment de bonheur

Classé dans : Production — chomel @ 10:19

On pouvait écouter des oiseaux et l’air était encore frais quand nous passions le ru. Tout autour de nous était vert sauf le ru qui chantait tranquillement. Le soleil levant miroitait sur l’eau quand j’ai quitté le ru et suivi les autres dans la forêt. J’étais heureuse d’y aller à cheval avec les autres. Pour éviter la chaleur de l’été, nous nous sommes déjà rencontrés au levant de soleil. Je serais contente si je pourrais faire ça chaque jour mais ça prendrait trop de temps. Mais quand j’étais déjà là, je voulais profiter de toute la promenade et prendre de l’énergie pour toute la journée, mais peut-être aussi pour toute la semaine. Nous retournons par la forêt vers la cour pour commencer avec le travail : aider les enfants à apprendre à faire de l’équitation.

 Malheureusement, cette situation n’est qu’en été. Le soleil brille. Il fait très chaud à l’extérieur. Il n’y a personne à côté de moi. Je suis toute seule. Je me sens très bien et heureuse. Je suis assise à notre terrasse. Je mets mes lunettes de soleil et j’écoute de la musique. Parfois j’ai aussi l’envie de lire un livre. Je sais que je n’ai rien à faire pour l’école. La seule chose que je fais aujourd’hui est me relaxer. C’est un bonheur pour moi.

 Je n’ai pas besoin de beaucoup de choses pour être heureuse. Ni d’argent  ni des autres. Pour sentir quelque chose qui s’appelle le bonheur j’aime être couchée dans l’herbe verte. En observant les nuages je laisse vagabonder mon esprit. Je peux apercevoir des formes différentes, beaucoup d’images différentes. Cela me permet de me relaxer et me ressourcer. En écoutant le son doux des oiseaux, je me sens en équilibre. Je suis heureuse!Ni le passé ni l’avenir : le présent

 J´ai soif, très soif. Me voici dans le désert. Il n´ya pas d´oasis. Je dois boire de l´eau, autrement je mourrai de soif. Heure par heure se passe mais je ne vois rien, sauf le sable. Soudain, j´aperçois un chameau. Celui porte une bouteille de l´eau. Mais je la recevrai seulement si je gagne un jeu de cartes. Grâce à mes compétences je peux le battre. L´eau me semble froide comme la soupe de ma mère. Je suis heureux.

 La situation se répète chaque jour, le matin entre 6 et 7 heures pendant la semaine. Je me lève très tôt, parce que je veux profiter d’un petit déjeuner tranquille avec le journal, un café chaud et fort qui me fait réveiller et devenir prête pour l’école. Je me prends mon temps pour faire des choses, je ne me dépêche pas, je n’ai pas de stress du tout. Normalement je me prépare mon petit déjeuner préféré. Pendant que le café s’écoule dans ma tasse et répand une odeur merveilleuse. À ce moment, je me sens vraiment à l’aise, je suis tout à fait satisfaite avec le monde et moi. (Laura)

 Je quitte la maison après avoir eu une journée très fatigante et stressante. Nous sommes le 15 mai, il fait déjà assez chaud, même s’il n’arrête pas de pleuviner. Les oiseaux se réjouissent de la fraicheur apportée par la pluie. Les gouttes tombent des arbres et mitonnent de la splendeur sur mes cheveux. Je prends l’air frais sur mon visage. Le vent amène l’odeur de la pluie ce qui me remplit d’un sentiment merveilleux. Je flâne dans la forêt avec laquelle je suis très familière depuis mon enfance. Je perçois le gémissement des arbres se bougeant dans le vent. Je sens l’humidité sur ma peau, quel plaisir. J’étends mes bras-un moment de liberté. Il n’y a que moi et le silence duquel je suis entouré.

(Victoria, Julia)

 Ce n’est pas un jour comme les autres. Je me lève et tout est doux, rien ne bouge. Il n’y a pas de bruits. Ma chambre est vide, je suis seule.

Ce n’est pas un jour comme les autres – c’est mon anniversaire. Malgré ça, personne n’est là.

Je vais dans la cuisine pour faire un café et après dans la salle de bains pour me brosser les dents. Je fais toutes les choses que je fais chaque jour, chaque matin. Je me prépare pour la journée.

Tout à coup, on sonne. Je m’effraie une seconde.

Je me dirige vers la porte et je l’ouvre.

J’ouvre la porte, très lentement. J’ai le pressentiment de la personne qui est derrière la porte.

La porte gémit en s’ouvrant.

Je regarde derrière la porte. Mon pressentiment était vrai.

Derrière la porte, Claire. Claire, ma meilleure copine.

Je lui souris.

Je souris et je suis heureuse. Je serre Claire dans mes bras.

Claire, ma meilleure copine, a sauvée ma journée. Elle est toujours là pour moi.

Pour moi, le bonheur, c’est ni d’avoir de l’agent ni être célèbre. Pour moi, c’est d’être avec les gens que j’aime.

C’était un jour de fête et nous étions dans l’église pour un concert après avoir joué ensemble toute la journée. Il y avait plus que trente violoncellistes de tout la Styrie. C’était la deuxième fois que j’y participais et c’était une expérience exceptionnelle. Malheureusement, il pleuvait, malgré qu’il fasse très chaud. J’aimais beaucoup les pièces que nous avons jouées, mais la Romance de Goltermann était ma pièce préférée. Au début du concert, il y avait un grand orage, mais quand on a commencé à jouer la Romance, le soleil s’est levé et toute l’église était inondée de lumière de toutes les couleurs.
J’étais très heureuse et je profitais beaucoup de ce moment. Notre musique était tellement belle et la pièce allait bien avec le temps qu‘il faisait. D’abord, c’était tranquille et courant, après, il devenait agité et un peu comme une dispute ou un orage et enfin, il y avait le happy-end.

 

 

 

Un poème inspiré d’Apollinaire

Classé dans : Production — chomel @ 10:16

Te voici à Oslo chez le coiffeur nouveau où un médecin a couru vite pour faire du baby-sitting

Te voici à Moscou dans une vieille pâtisserie où un petit élève boit comme un bébé

Te voici à Lyon dans un très grand marché aux fleurs où un prof habillé beau descend vite pour aller chez le juge

Te voici à Lyon sur la place principale sale où une femme de ménage s’est arrêtée pour montrer quelque chose au policier

Te voici à Ankara dans la piscine où un élève arrête le juge

Te voici à Nice dans une pâtisserie où une femme au foyer marche avec son bébé

Te voici à Moscou dans la piscine où un élève montre un bébé

Te voici à Ankara, sur la place principale pleine de marchands en essayant de vendre leurs produits, qui sert en plus de lieu de rendez-vous pour les élèves sortant le soir

Te voici à Moscou, la ville du froid avec sa cathédrale impressionnante recouverte de flocons de neige l’hiver, la ville dont le ballet de l’Etat est bien connu, où les dames prétentieuses se laissent couper les cheveux en buvant un verre de Vodka

Te voici à Nice, la Côte d’Azur, près de  Monaco, aimé par les plus célèbres du monde,  mais aussi  par les étudiants de médecine, toujours vive et branchée, jamais calme

Te voici à Londres, connu pour sa pluie fine et pour sa famille royale, qui offre tant de curiosités et beaux jardins, dans lesquels on peut souvent regarder les petits enfants chassant les feuilles  des arbres en automne

Te voici à Oslo dans une boulangerie avec un prof très nerveux qui est en train de boire quelque chose avec un policier

Te voici à Lima dans une pâtisserie où tu rencontres une femme au foyer qui veut arrêter tous les mendiants

Te voici à Londres chez un coiffeur et tu vois un avocat qui marche vers un mannequin

Te voici à Nice sur la place principale où un chômeur montre ses mains à une juge

Te voici à Oslo dans une boulangerie sale avec un médecin nerveux qui marche comme un mannequin

Te voici à Lima devant un restaurant italien dont tu as parlé plusieurs fois avec un bébé qui marche rapidement comme à la piscine

Te voici à Nice à la place principale où se trouve une vieille pâtisserie avec une jolie femme de ménage que tu regardes maniaquement

Te voici à Londres à coté du marché  aux fleurs mangeant une baguette avec un prof de maths qui boit du vin rouge comme un chômeur alcoolique

Te voici à Lyon chez ton voisin le coiffeur dont tu es l’avocat sérieux mais sans succès

Te voici à Moscou assis sur un banc dans le jardin d’un petit café où tu  prends le soleil en embrassant une femme au foyer avec une bouche rouge

Te voici, à Londres, dans une préfecture de police qui est prés de ta maison et tu es nerveux à cause de ce grand policier, qui te pose des questions fâcheuses

Te voici, à Ankara, dans un bazar, les gens crient, tu écoutes le bruit, malheureusement tu ne comprends rien, tu cherches un coiffeur, mais personne ne peut pas t’aider

Te voici, à Lima, une femme de foyer qui pleure désespérément que tu veux aider, mais elle ne te laisse pas. Tu es triste.

Te voici, à Lyon, tu descends rapidement d’un bus, qui t’a amené au centre ville, tu ne comprends aucun mot français, mais tu es satisfait et heureux quand même. (Laura)

Te voici à Oslo à la boulangerie plus célèbre où les personnes font la queue pour ses galettes suédoises

Te voici à Lima avec une guide sur un lama en montrant la cathédrale

 Te voici à Ankara où un élève quitte l’école pour manger au restaurant dans lequel il paye avec l’argent gagné de baby-sitting

Te voici à Londres devant Buckingham Palace où les gardes, leur tête couverte de bonnets à la peau d’ours, marchent

Te voici à Lyon mangeant une glace sur la place principale regardant un coiffeur quand il fait les cheveux d´un mannequin

Te voici à Lima regardant une femme au foyer et la contrôlant si elle nettoie bien les fenêtres d´un restaurant où un chirurgien mange

Te voici à Ankara regardant un policier qui court derrière un chômeur qui a volé des roses d´un marché aux fleurs pour sa copine

Te voici à Oslo à une piscine apercevant un mannequin qui bronze et un prof qui se bat avec un élève pour obtenir une escalope viennoise

Te voici à Moscou avec un mendiant devant le bureau de l’emploi,  tu veux le convaincre de changer sa vie

Te voici à Nice assis dans un café sur la place principale avec ton petit ami qui t’a donné une très belle rose couleur saumon

Te voici à Lima à garder un groupe de petits enfants ravissants qui trouvent que tu es la meilleure baby-sitter du monde

Te voici à Ankara assis dans une salle de classe avec un élève qui a besoin de cours de rattrapage parce qu’il est très faible en allemand

Te voici à Oslo en train de manger une tarte aux airelles rouges avec ta vieille tante qui se sent souvent seule parce que son mari est mort

 

 

 

 

Dis papa, c’est quoi le monde ? Philippe Claudel, Le monde sans les enfants (1) 9 juin, 2011

Classé dans : Production — chomel @ 13:46

Un garçon, c’est une personne masculine, qui est plus jeune que 18 ans, qui parfois agit comme un chien.

Un garçon, c’est toi. Et aussi ton copain Luc. Mais tu sais, ta copine Marie es tune fille, comme ta mère. Les garçons et les filles sont différents, les garçons aiment les grenouilles et les méduses, et les filles aiment les fleurs et surtout les roses.

Un garçon, c’est le contraire d’une fille. Et parfois il y a des grenouilles qui se transmuent en garçons en les embrassant. Et si une fille se marie avec un garçon, ils partent en lune de miel. Avec les garçons, on peut avoir beaucoup de joie mais aussi ils peuvent être très énervants comme les méduses

Parmi tes amis, il y a deux sortes d’enfants. Ce sont les garçons comme toi et les filles. Cette différence existe aussi chez les animaux. Il y a par exemple des chiens et des chiennes.

Le garçon : c´est un petit homme qui est plus grand, qui mange plus qu´une fille et qui est fort comme un chien.

 

 La mort, c’est, par exemple, quand tu n’arroses pas une fleur. Aussi Bobo, notre chien, est mort parce qu’il était vieux et malade. Mais pour Bobo la mort était bien et j’espère, non, je suis sûr qu’il va très bien maintenant

 Pour certains la mort est la fin de la vie, pour d’autres c’est le début de la vie, mais c’est sûr que la mort est un voyage dans l’incertain.

.La mort, c’est la fin de notre vie. Si tu es mort, tu es placé dans une bière qui est comme un lit.

La vie de chacun commence par la naissance et termine par la mort. C’est le déroulement des choses. Les yeux des vieux se ferment comme une jalousie le soir.

La mort : si j´écrase une grenouille, elle est morte comme une méduse qui s´est échouée sur la plage et qui ne peut plus bouger. 

 

 Le ciel enveloppe le soleil, la terre, et tout l’univers, on ne peut pas dire où se trouvent les limites.

C’est la bâche de notre terre, comme la bâche dans ton lit. Et le soleil est nécessaire pour vivre, pour la floraison des fleurs.

Le ciel c’est comme la mer, une chose indispensable de notre monde. Quand on regarde le ciel, on voit aussi le soleil et il y a des voyageurs qui vont en avion dans le ciel. Si tu vois par la fenêtre, tu peux voir le ciel bleu mais seulement si tu ne baisse pas la jalousie.

Le ciel : c´est un espace qui ne finit jamais. Tu y trouves le soleil et il peut changer de couleur.

Le ciel représente l’espoir pour ceux qui ont peur de la mort. En regardant par la fenêtre tu vois la couleur bleue se trouvant partout en haut. Et ça c’est le ciel, mon chéri.

 

 

Dis papa, c’est quoi le monde ? Philippe Claudel, Le monde sans les enfants (2)

Classé dans : Production — chomel @ 13:43

L’école c’est le bâtiment ou tu apprends des choses nécessaires, mais pas celles qui sont le plus nécessaires dans ta vie, mais les profs qui y travaillent ont l’espoir que tu apprends tout ce qu’ils disent.

L’école, c’est une grande maison où les enfants vont (aussi toi, un jour) pour apprendre écrire, lire et calculer. Là, tu te lies d’amitié avec les autres enfants.

L’école c’est une chose abracabradentesque. Comme un chien doit apprendre des règles, il le faut, les enfants aussi apprennent des choses importantes pour la vie. Par exemple, on apprend comment les momies étaient embaumées.

L´école : c´est un lieu où tu peux apprendre l´écriture et le calcul. Tu peux aussi y trouver des amis.

L’école est l’endroit où tu apprendras à lire, à écrire et à calculer plus tard. A cause de laquelle il te faudra de quitter  le lit plus tôt le matin.

 L’amour consiste en l’amitié, la jalousie, parfois la lune de miel ou des fleurs, souvent des roses.

L’amour, c’est entre toi et moi, entre toi et maman, et entre maman et moi. C’est quand quelqu’un aime quelqu’un beaucoup. On veut passer tout le temps avec cette personne, et les grandes personnes s’épousent et après elles peuvent partir en lune de miel.

L’amour, se développe de l’amitié. Les signes de l’amour sont la rose rouge et le cœur. L’amour c’est la chose la plus importante dans une vie heureuse et nous donne non seulement de l’espoir mais aussi de la force.

L´amour : c´est l´amour si un homme donne une rose à une femme et puis ils passent beaucoup de temps dans un lit où ils créent un enfant.

C’est un sentiment très joli et intense. Quand tu étais bébé ta mère t’a bercé dans ses bras. Comme ça, tu as toujours été embaumé par l’amour depuis ta naissance.

 La danse

Quand tu danses, tu te bouges parfois comme une méduse et tu peux être bercé dans les bras d’une autre personne. C’est combiné avec la musique.

C’est quand je te lève et nous tournons. La danse est très amusante, mais les grandes personnes la font parfaitement. Par exemple un tango avec une rose entre les dents. Ça peut sembler un peu prétentieux

La danse, c’est se bouger au rythme de la musique. Les personnes qui dansent s’appellent les danseurs et parfois ils sont un peu prétentieux.

La danse : c´est une activité entre deux personnes qui se meuvent sur la musique. On doit planer comme une méduse dans la mer.

Mais tu la connais déjà. Ta sœur, tu la vois souvent en train de faire des pirouettes dans sa chambre. Elle bouge comme une fleur dans le vent.

 

 

123
 
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| Houseebook46
| Gregmontres